La revue de presse du jour

24 Mars 2017
Fanny NAMAND
Revue de Presse Pepperbay - Les projets big data bridés par les mauvaises relations IT et métiers

Aujourd'hui, vendredi 24 mars 2017, nous retenons :

 

à la une : en entreprise

Les projets big data bridés par les mauvaises relations IT et métiers : La mise en oeuvre de projets big data s'oriente principalement autour de l'analytique temps réel, la gestion des métadonnées et la mise à disposition de données en self-service d'après une étude menée par Talend. Mais certaines difficultés en particulier d'entente entre les équipes informatiques et métiers ternissent le tableau.

 

La valeur ajoutée des bases de connaissance : Voilà plus de 15 ans que se pratiquent l’ingénierie de la connaissance et le Knowledge Management, mais l’arrivée des RSE (réseaux sociaux d’entreprise) pourrait bien en changer le paradigme.

 

iot

Wize, une alliance de plus dans l'internet des objets industriel : GRDF, Suez et Sagecom s'allient pour former l'alliance Wize. Celle-ci va promouvoir une technologie bas débit longue portée utilisée depuis quelques années déjà pour connecter des compteurs d'eau, l'UHF 198mhz. Une technologie idéale pour l'internet des objets industriels, jugent ses promoteurs.

 "Les objets connectés sont des passoires" B.Benhamou - Secrétaire général de l'Institut de la Souveraineté Numérique : Réussir la société de l'Internet des Objets devra passer par une prise de conscience de l'écosystème des enjeux de sécurité informatique assure le secrétaire général de l'Institut de la Souveraineté Numérique.

 

open source

HTML5 : l'intégration du DRM Netflix fait hurler : Au mois d’avril, le W3C devra se prononcer une fois pour toutes sur le plan de standardisation des EME (Encrypted Media Extension). Cette technologie, réclamée à grands cris par Netflix et consorts, est décrite par ses opposants comme une DRM au sein des standards web, traditionnellement ouverts.

 

sécurité

Apple n’a pas été piraté, mais 250 millions de ses utilisateurs sont bien menacés : Les données sur les utilisateurs Apple qu’affirme détenir la Turkish Crime Family ne proviennent pas d’une faille de sécurité de Cupertino. Mais d’une consolidation de données dérobées lors de différents piratages. 250 millions de comptes n’en sont pas moins menacés de réinitialisation.

 

 

Sources : ITSocial - Le Monde Informatique - Silicon - ZDNet

Retour

Contactez-nous
 

* Tous les champs sont obligatoires - Pepperbay garantit vos droits d'accès, de rectification et votre droit à l'oubli concernant vos données à caractère personnel collectées via ce formulaire