La revue de presse du jour

10 Février 2017
Fanny NAMAND
Revue de Presse Pepperbay

Aujourd'hui, vendredi 10 février 2017, nous retenons :

 

cloud 

Et maintenant... le Fog Computing ! : c'est la possibilité pour les appareils d’avoir du traitement en local et de n’envoyer que les résultats des actions prises vers le Cloud à des fins d’analyse ou de stockage.

Les MSP bousculés par les acteurs du cloud public : Près de 80% des fournisseurs de services managés estiment que les opérateurs de cloud publics sont leurs plus sérieux concurrent. Pour résister, ils n'ont d'autre choix que de déployer de nouvelles offres, notamment dans le domaine de la sécurité.

 

data

Les 6 tendances technologiques du stockage des données : quelques soient les projets de transformation digitale, la donnée demeure au cœur des préoccupations, c'est pourquoi la question du stockage se pose.

Anatomie du malware super furtif, caché dans la mémoire des serveurs : Kaspersky met en évidence une souche malveillante qui se cache dans la mémoire des systèmes et exploite des applications de confiance pour dérober des données. 10 organisations au moins en ont été victimes en France.

 

entreprises

Twitter vient de réaliser la pire croissance de toute son histoire : le réseau social a vu son chiffre d'affaires augmenter d'1% en un an au quatrième trimestre 2016.

 

sage

Lancement en France de Sage One, Sage Live et Sage 100c : Sage accompagne la transformation des usages et réinvente la manière de faire la comptabilité en lançant en France Sage One, Sage Live et Sage 100c.

 

tech 

Cassie, le robot bipède qui pourrait un jour livrer vos colis : Après le robot Atrias, la start-up Agility Robotics vient de lever le voile sur Cassie, un robot bipède capable de se mouvoir rapidement sur deux jambes, même sur un terrain accidenté.

 

web

Google veut utiliser Chrome pour vous aspirer dans la réalité virtuelle : Chrome supporte désormais WebVR, qui ouvre les navigateurs Web aux mondes virtuels.

La majorité du trafic Web provient des robots et 24,3% est utilisé pour du DDOS : En 2015 c'est le trafic des humains qui était majoritaire, avec 51,5% du trafic. Une exception sur une période de 5 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sources : ITSocial - L'1FO - Le Figaro - Le Monde Informatique -  L'Usine DigitaleSage - Silicon - ZDNet

Retour

Contactez-nous
 

* Tous les champs sont obligatoires